5 raisons qui mènent l’entrepreneur à l’échec

échec

Pourquoi certaines personnes atteignent leurs objectifs tandis que d’autres échouent? Cela vient de leur capacité à traverser les crises plus facilement que les autres. Voici 5 raisons mènent l’entrepreneur à l’échec:

Objectifs peu ambitieux/peu clairs

Quand la plupart des gens se fixent des objectifs, ils imaginent une «chose», comme une certaine somme d’argent, un objet (une nouvelle voiture, par exemple), ou une réussite spécifique (comme la rédaction d’un livre). Malheureusement, ces objectifs ne font pas appel à votre force créatrice, car ils ne s’adressent pas à ce que vous cherchez dans la vie: l’auto-réalisation. Si la pyramide de Maslow peut vous apprendre une chose, c’est qu’il faut toujours viser le sommet, coûte que coûte.

Correctif: Plutôt que d’envisager des objets matériels qui, s’ils satisferont des besoins relativement primaires, ne pourront pas être votre moteur, envisagez – avec toute la force de votre imagination – l’accomplissement personnel global : reconnaissance, contribution à la société, création d’emplois, etc… Ces valeurs sont intangibles et sont de véritables moteurs (contrairement à une Ferrari, même si elle en possède un puissant sous le capot…).

La peur de l’échec

Si vous avez peur d’échouer, vous n’aurez pas le courage de prendre les risques nécessaires pour atteindre votre objectif. Par exemple, vous ne ferez pas ce coup de téléphone important, parce que vous avez peur qu’on vous dise non. Vous ne quitterez pas votre emploi et démarrerez votre propre entreprise parce que vous craignez d’échouer. La peur de l’échec est tétanisante et mal maîtrisée, elle génère frustration et regrets.

Correctif: Décidez – en ce moment – que l’échec est pour vous une condition strictement temporaire! Si les choses ne se passent pas comme vous le souhaitez, il est seulement un revers qui, tout au plus, retarde votre réussite. En d’autres termes, acceptez le fait que vous ne réussirez pas toujours mais accepter l’échec comme inévitable, est une partie essentielle de votre quête.

La peur du succès

À bien des égards, cette peur est encore plus paralysante que la peur de l’échec. Supposons que vous avez réalisé quelque chose de spectaculaire, comme d’amasser une richesse énorme. Et si ça ne vous rend pas heureux? Que faire si vous avez fini par perdre tout cela? Votre famille sera jalouse de votre succès? De telles pensées sont communes et peuvent provoquer une tendance à l’auto-sabotage, même chez les personnes très motivées.

Correctif: Décidez que vous allez être heureux et reconnaissant aujourd’hui et heureux et reconnaissant à l’avenir, peu importe ce qui arrive. Plutôt que de se concentrer sur toutes les choses qui peuvent rater, gardez en tête tout ce qui peut réussir.

Un calendrier irréaliste

La plupart des gens surestiment largement ce qu’ils peuvent faire en une semaine et sous-estiment ce qu’ils peuvent faire en un an. Pour cette raison, la plupart des gens essaient de caser les mesures à prendre dans le court terme plutôt que d’espacer leurs activités à long terme. L’incapacité d’accomplir tous vos objectifs à court terme crée le découragement et l’impression que l’objectif final s’éloigne.

Correctif: Quand vous listez les activités et les étapes nécessaires pour atteindre un objectif, programmez seulement 20% des activités qui produisirent 80% de vos résultats. Au-delà, fixez des objectifs ambitieux à long terme, mais il faut toujours laisser une certaine «marge de manœuvre» lorsque vous prévoyez à court terme.

S’inquiéter des « plateaux »

Il est facile de se décourager quand vous atteignez un point où rien ne semble vous faire progresser vers votre objectif. La vie est ainsi faite qu’au démarrage de toute activité vous faites des progrès rapides au début, puis rapidement les progrès cèdent la place à la stagnation. Certaines personnes utilisent ces moments de récession comme une excuse pour abandonner et donc échouer.

Correctif: Chaque fois que vous atteignez un moment de récession, il est temps de célébrer plutôt que d’abandonner. Une récession est presque toujours un signe que vous êtes sur le point de faire une percée importante, alors stagnez un peu, c’est le signe que le succès est proche!