Comment motiver ses employés?

motivation

C’est l’éternelle question que se pose le management : comment motiver ses employés ?

Un bon coup de pied aux fesses pardi!

Dans son article, le psychologue américain Frederick Herzberg y fait référence. Alors que la pratique est plutôt populaire, au sens figuré s’entend, c’est au mieux la manière la moins élégante et la plus cruelle solution à court terme à laquelle un manager peut avoir recours.

Le but d’un manager devrait être de faire avancer ses employés de manière autonome sans avoir besoin de les pousser. Pour y parvenir Herzberg, fait une distinction cruciale au sujet de la satisfaction au travail. Dans ce contexte, la satisfaction n’est pas l’inverse de l’insatisfaction. En effet, il y a des facteurs clairement distincts qui impactent bonheur et mécontentement au travail.

Herzberg appelle les causes du mécontentement au travail, les facteurs d’ambiance – hygiène. Ce sont des besoins extérieurs de base, comme un salaire décent, des conditions de travail sûres ou encore la sécurité de l’emploi. Il est aisé de voir comment un employé peut être mécontent sans de telles bases. Néanmoins, alors qu’il est important d’adresser ses « facteurs d’hygiène » pour éliminer l’insatisfaction, ils influent très peu sur la motivation dans l’optique d’améliorer la performance.

Herzberg explique ceci dans sa théorie des deux facteurs. Il faut combiner cette première approche à une deuxième simultanément.

Ainsi, le management doit aussi se focaliser sur un set de facteurs internes, intrinsèques au travail, complètement différents et essentiels pour booster la satisfaction au travail. Ces facteurs valorisants sont par exemple : un travail stimulant, de l’autonomie, de la reconnaissance ou encore des perspective d’avancement. Ces facteurs impliquent les employés, de manière à ce qu’ils s’auto-motivent pour mieux performer encore et encore.

En résumé

Selon Herzberg, motiver ses employés nécessite une approche en deux temps. Les managers doivent d’abord s’assurer que les employés sont satisfaits avec les besoins extérieurs de base, comme le salaire et l’environnement de travail. Ils doivent également s’assurer que le travail des employés leur est personnellement satisfaisant et que le bon travail est reconnu.

Pour ce qui est de l’option « coup de pied dans les fesses », tâchez d’éviter. A moins que vous vouliez motiver vos employés à ce qu’il vous en donne un en retour.