L’innovation de rupture expliquée

Innovation de rupture

Comment est-ce qu’une jeune et petite entreprise mets la raclée à une géant dans une industrie, et ce sur son propre terrain? Au travers du concept que le Professeur Clay Christensen appelle l’innovation de rupture ou innovation disruptive, en français dans le texte.

Comment ça marche?

Les grands acteurs se focalisent pour maintenir leur innovation. Ils font des mises à jour de produits existants afin d’attirer les clients disposés à payer le prix. Mais rapidement, ils commencent à ignorer tous les clients standards, ceux qui cherchent une alternative simple et bon marché.

C’est là où la petite entreprise et son esprit entrepreneurial entre en jeu: avec une offre standard. Les gros restent concentrés sur les clients les plus rentables et commencent à trop en faire, en rajoutant tous les accessoires possibles et imaginables dont personnes ne veut et pour lesquelles personnes n’est prêt à mettre le prix.

Pendant ce temps-là, le ‘disrupteur’ améliore son produit pour plaire à davantage de monde. Jusqu’à ce que le premier se rende compte, le disrupteur a déjà commencé à prendre le contrôle du marché.

Des disrupteurs, des fabricants d’automobile comme Toyota ou Hyundai, ont lancé des modèles économiques. Puis ils ont ajouté progressivement des fonctionnalités plus luxueuses et introduit de nouvelles marques.

La seule manière pour les géants de l’industrie de se défendre: lancer leurs propres innovation de rupture. Pour réussir, ils doivent adopter une logique entrepreneuriale. Traiter le projet comme une unité séparée, avec son propre modèle d’affaires et des attentes de croissance adaptées.

Il n’y a pas que les petits qui peuvent apprendre des grands. Grands ou petits peu importe. Les questions restent les mêmes: quels besoins le client doit-il satisfaire ?

Pour aller vers de la croissance dans un monde en constante évolution, il est possible de crée de nouveaux marchés et refaçonner les marchés existants. Grâce à l’innovation de rupture.