N’imitez pas, innovez!

Innovez

Ce slogan bien connu des amateurs de parfum Hugo Boss. Il résume en une seule phrase le défi qui est posé chaque jour à nos entrepreneurs. Mais l’innovation est-elle vraiment la condition sine qua none au succès?

Les jeunes et petites entreprises ont plus de liberté en matière d’innovation car elles ne sont pas soumises à la même inertie et aux même lenteurs – bureaucratiques ou idéologiques- que les grandes entreprises.

Pourtant, l’innovation à tout crin peut être une lame à double tranchant et dans de nombreuses situations, il vaut mieux éviter de vouloir réinventer la roue.

Voici quelques unes de raisons qui devraient néanmoins vous alerter:

  • Vous opérez sur un marché prévisible et mûr (industrie, commodités, …)
  • Votre clientèle cible est un segment hostile aux changements (ex. seniors)
  • Vos produits et services actuels ne montrent aucun signe de ‘fatigue’ commerciale.
  • Vous n’avez pas les ressources à l’interne pour gérer vos projets d’innovation.
  • Votre entreprise est affairée, voire surbookée avec votre offre actuelle.
  • Tout votre staff veut voir de nouvelles choses mais personne ne veut s’en occuper.
  • Vos clients ne veulent pas de votre nouvelle idée car elles ne leur apporte rien.
  • Votre culture d’entreprise étouffe l’innovation dans l’œuf.
  • Votre entreprise prend des risques seulement s’ils sont 100% sûrs.
  • Vous êtes encore en train d’exploiter votre précédente innovation.

Innovez, mais pas n’importe comment!

De l’idée première à la mise en route en passant par les retards et la commercialisation, des années peuvent s’écouler. Un temps durant lequel votre concurrence n’aura peut-être pas investi en R&D comme vous mais aura peaufiné son offre, amélioré ses processus et creusé ses marges.

L’innovation, malgré la spontanéité qu’elle doit conserver, ne s’improvise pas. Derrière des produits innovants qui marchent, il y a une culture, une expertise, voire une science que ne s’acquièrent pas sur un coup de tête ou lors d’une ‘révélation’ une nuit de pleine lune.

L’exemple le plus frappant est bien sûr celui d’Apple. On oublie cependant que ce mastodonte n’était encore il y a quelques années qu’un outsider face au géant Microsoft. Apple a fait de l’innovation le coeur de sa stratégie mais même en l’embrassant, celle-ci lui a joué de bien mauvais tours par le passé.

On se souvient notamment de la console de jeu Pippin ou encore du Newton. Si vous innovez dans votre bulle, entre cadres lors de réunions de brainstorming sans prendre la peine de benchmarker votre idée aux réalités commerciales des affaires, vous risquez bien d’y laisser quelques plumes.