Recrutement: trouver la perle rare

recrutement

Ça y est, vous avez une société qui fonctionne, une chiffre d’affaires en hausse et des profits à l’avenant. Vous souhaitez vous développer et vous avez besoin de personnel. matchINVEST vous donne les solutions pour un recrutement efficace.

Bien qu’être entrepreneur soit souvent synonyme d’homme à tout faire, il est un domaine pour lequel même le plus aguerris cherche de l’aide: les ressources humaines. En effet, le recrutement des bonnes personnes, surtout pour une jeune société est crucial car engager le mauvais employé peut vous coûter extrêmement cher: finances, ressources, temps, productivité, etc… Ces ressources sont essentielles pour vous et de ce fait vous ne pouvez pas vous permettre de les hypothéquer.

D’un autre côté, les services d’un cabinet de recrutement spécialisé sont loin d’êtres abordables; il va donc falloir remettre l’ouvrage sur le métier et vous auto-promouvoir recruteur, mais pas n’importe comment.

Apprendre sur le tas (de CV)

Impossible d’être expert dans tous les domaines, donc impossible de vraiment savoir comment un ingénieur peut engager un comptable sans se tromper? Pas si sûr. Une manière ’empirique’ de recruter consiste à accumuler les rendez-vous même si les profils ne conviennent pas tout à fait.

En passant du temps avec des personnes ‘de la branche’ vous en apprendrez plus et vous ne traiterez pas le candidat numéro 2 comme le candidat numéro 30 car vous en saurez suffisamment sur le poste pour prendre une décision éclairée.

Evidemment cette technique qui consiste à interviewer un maximum de candidats est très gourmande en temps et de plus pourrait constituer aux yeux de certains comme du ‘vol’ de compétences.

Vous ne volez rien, vous vous renseignez, nuance. Le temps que vous passez à filtrer les candidats est du temps que vous ne passerez pas à renvoyer les mauvais éléments, pensez-y.

Motivation

Vous avez maintenant une poignée de candidats susceptibles de faire l’affaire, il s’agit à ce moment là de faire le dernier tri.

Pour cela, il est crucial de savoir si vous engagez quelqu’un qui est entré car il a vu de la lumière, ou plutôt une personne réellement intéressée par votre société.

Les questions d’usage telles que ‘Pouvez-vous m’en dire plus sur notre société?’ ou encore ‘à quel échelon vous situez-vous dans 10 ans au sein de notre entreprise?’ sont bien sûr importantes, mais elles sont très convenues et vous renseignent finalement assez peu sur les motivations profondes du candidat.

Simulation

Vous pouvez par exemple lui présenter 3 projets – fictifs ou réels – qui comportent des buts très différents les uns des autres. Le premier a un fort caractère collaboratif et nécessite une forte cohésion entre collègues pour être mené à bien. Le second est plus individuel et récompense la prise d’initiatives personnelles. Le troisième quant à lui, met l’accent sur des ‘targets’ financières et des volumes d’affaires à atteindre.

Selon le poste que vous souhaitez pourvoir et le choix du projet du candidat, il vous sera aisé de savoir si cette personne est la bonne pour votre entreprise.

D’une façon générale, les entretiens d’embauche ne sont pas très pragmatiques : le candidat se présente, on lui pose des questions, il répond, on acquiesce et il s’en va. Prenez le pas inverse, laissez-lui posez ses questions et amenez-le à se dévoiler professionnellement et personnellement. Vous en apprendrez davantage sur lui en quinze minutes qu’en 2 heures à éplucher son CV et ses références.